Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Jamaïque Archives - Page 3 de 3 - Vacances Air Canada

Récits d’un « foodie » en Jamaïque

10 juin, 2014 | By |

Si vous êtes comme moi, dès que vous avez lu le mot « Jamaïque », vous avez senti l’odeur du poulet à la jamaïcaine. Oui, la nourriture fait sans aucun doute partie intégrante de la culture jamaïcaine. Faire l’expérience des plats locaux et goûter aux mets délicats devraient être une composante essentielle (et délicieuse!) de tout séjour dans les Caraïbes.

La cuisine jamaïcaine a été influencée par plusieurs cultures différentes, de celle des natifs de l’île à celle des Espagnols, des Anglais, des Africains, des Indiens et des Français, en passant par celle des Chinois; toutes ont laissé leur marque dans l’histoire de l’île. Les techniques, les saveurs et les épices sont toutes d’origines différentes, tout comme les ingrédients. Alors que plusieurs des aliments sont locaux, beaucoup ont été importés et sont aujourd’hui cultivés sur l’île.

L’akée et le poisson salé séché : le plat national de la Jamaïque

Le plat national de la Jamaïque est l’akée et le poisson salé séché. Ce plat est généralement servi au petit-déjeuner, mais tout Jamaïcain vous dira qu’il est délicieux à toute heure du jour. L’akée est un fruit dont la texture ressemble aux œufs brouillés. Il est déposé dans un poisson salé séché et replié avec des piments Scotch Bonnet pour créer un met unique, souvent servi avec des plantains frits, du calalou (semblable aux épinards) ou une galette de maïs (pain frit ou cuit).

Les Canadiens seront surpris de découvrir combien ce plat est épicé, surtout pour le petit-déjeuner. La plupart des piments Scotch bonnet se situent entre 100 000 et 350 000 sur l’échelle de Scoville, ce qui est bien plus épicé que les piments que l’on retrouve traditionnellement au Canada. L’échelle de Scoville permet de déterminer combien un piment est épicé; plus le chiffre est élevé, plus la nourriture est épicée. Les piments jalapeños, par exemple, se situent entre 2 500 et 8 000 sur l’échelle de Scoville. Le piment Carolina Reaper est à ce jour considéré comme le piment fort le plus épicé du monde, se situant entre 2 000 000 et 2 200 000 unités Scoville. Piquant!

Fait intéressant, le poisson salé séché pourrait avoir été amené en Jamaïque par les Canadiens. La légende raconte que les propriétaires de plantation cherchaient une source de protéine peu dispendieuse pour la population grandissante d’esclaves africains qui travaillaient leurs terres, alors ils troquèrent de la morue saumurée contre du rhum et de la mélasse.

Mets traditionnels à goûter pendant le voyage

La Jamaïque est reconnue à travers le monde pour un autre plat populaire : le poulet à la jamaïcaine, ou poulet « jerk ». Et quel en est l’ingrédient-clé? L’épice « jerk » jamaïcaine, faite avec du piment Scotch bonnet et du piment de la Jamaïque, aussi appelé pimento en Jamaïque. Il est difficile de trouver une recette, puisque chaque chef et chaque cuisinier ajoutent son grain de sel au plat classique et que les recettes se transmettent traditionnellement de mères en filles. Ce que nous savons, par contre, c’est que le porc, le poulet ou le poisson est mariné dans l’épice « jerk », que ce soit une marinade sèche ou humide, puis rôti ou fumé, parfois pendant des heures. De vieux barils d’huile sont souvent utilisés comme fumoirs, mais des fours traditionnels le sont également. Le plat est souvent servi avec de la sauce piquante (encore!) et du pain « festival » (mi-pain de maïs, mi-beignet jamaïcain). Le reste dépend de celui ou celle qui cuisine!

Jerk chicken and red stripe beer

“Jerk chicken with red beans and rice” par Clint McMahon (Flickr)

Si vous voulez goûter au poulet à la jamaïcaine dans plusieurs établissements jamaïcains, la Jamaica Jerk Trail, ou route du « jerk », fournit une carte qui vous aidera à trouver certains des restaurants de poulet à la jamaïcaine les plus réputés au pays.

Vous ne pourrez quitter la Jamaïque sans goûter à un autre met jamaïcain populaire, la juteuse fricadelle, servie avec du riz et des pois, généralement des pois cajuns ou des haricots secs.

La culture rastafarienne

Le rastafarisme est une idéologie spirituelle d’origine africaine qui s’est développée au cours des années 1930 en Jamaïque et qui fut plus tard popularisée par Bob Marley. Les rastafariens, reconnaissables grâce à leurs tresses jamaïcaines, suivent un régime Ital. Ce régime vise à augmenter la Livity, ou l’énergie vitale qui se trouve en chaque être humain. La nourriture consommée par les rastafariens doit donc être naturelle et provenir de la terre.

Ce type de cuisine vous intéresse? Sur l'île Green, vous trouverez un petit groupe de cabanes appelées Old Bay qui vend ce type de nourriture. Une de celles-ci, le Ital Vital, sert de la nourriture santé végétarienne rastafarienne telle que des fèves étuvées dans du lait de noix de coco, de l’akée avec du tofu et du riz boulgour.

Origines du régime Ital

Le mot « Ital » est un dérivé du mot anglais « vital ». Ce régime est une part essentielle de la culture rastafarienne, et les premiers adeptes ont adapté leur régime selon leur interprétation de plusieurs livres de la Bible. Par exemple, ils ont été influencés par le passage suivant : « Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture. » (Genèse 1 : 29). Aujourd’hui, cependant, beaucoup de rastafariens considèrent ce mouvement plus comme un style de vie qu’une religion.

Les rastafariens sont végétariens et consomment des aliments qui n’ont pas été modifiés chimiquement ou qui sont sans additifs artificiels (comme les colorants, les saveurs artificielles, les agents de conservation, etc.). Ils mangent des fruits, des légumes, des grains entiers, des fèves et des légumineuses, et les aliments de base de leur régime incluent les noix de coco, les bananes, le calalou, les piments de la Jamaïque et l’huile de noix de coco. Fait surprenant, certains rastafariens n’utilisent pas du tout de sel dans leur cuisine.

Certains rastafariens, moins stricts que d’autres, utilisent du sel de mer pur ou du sel casher et mangent même du poisson, pourvu qu’il mesure moins de 30 centimètres. Certains ajoutent également du poulet à leur régime non strict, mais pas de porc, de crustacés et de mollusques, car leur viande est considérée comme impure et dommageable pour le corps, puisque ce sont des charognards.

Boissons locales – du rhum au café des Montagnes Bleues

Les Jamaïcains aiment leur rhum. La rumeur veut qu’il y ait en Jamaïque plus de bars à rhum par habitant qu’ailleurs au monde. Le punch au rhum est très populaire sur l’île et il est facile de le reproduire à la maison pour se sentir en vacances! Il est possible de visiter l’une des plus vieilles et des plus célèbres fabriques de rhum de la Jamaïque, le domaine Appleton, situé dans la vallée de Nassau (à 90 minutes de Montego Bay). Les adultes canadiens sont autorisés à rapporter un litre d’alcool par personne à leur retour au pays.

Le café est une autre boisson préférée des Jamaïcains, mais pas n’importe quel café : le café des Montagnes Bleues. Comme son nom l’indique, ce café pousse dans la chaîne des Montagnes Bleues de la Jamaïque et il est l’un des plus populaires et des plus dispendieux au monde. Pour être considéré comme du café des Montagnes Bleues, les fèves doivent être récoltées à Saint-Andrew, à Saint-Thomas, à Portland ou à Sainte-Marie. Le café des Montagnes Bleues est une marque certifiée protégée mondialement, ce qui signifie que seul le café certifié par le CIB (Coffee Industry Board) de la Jamaïque peut être étiqueté comme tel. Cette marque de café reconnue pour son goût velouté, doux et non amer, est aujourd’hui vendue à travers le monde. En fait, plus de 80 % de la production est exportée au Japon, mais c’est sur l’île que le café est le plus frais.

La liqueur foncée Tia Maria combine les deux choses préférées des Jamaïcains : le rhum et les grains de café jamaïcains. La légende de cette boisson remonte au milieu du 17e siècle. Une belle et jeune aristocrate espagnole aurait fui le brouhaha de la guerre coloniale en Jamaïque. Sa bonne aurait sauvé le trésor familial : une petite boîte à bijoux contenant des boucles d’oreilles en perles noires et un ancien manuscrit sur lequel la recette d’une mystérieuse liqueur était écrite. Bien sûr, c’était la recette de la célèbre boisson, alors elle fut baptisée Tia Maria, en l’honneur de la femme. La liqueur fut ensuite « redécouverte » au cours des années 1950 par le docteur Kenneth Leigh Evans, qui en fit la production et la mise en marché.

La bière Red Stripe, une bière pâle, est bien connue et très aimée en Jamaïque. Elle est facilement reconnaissable par sa bouteille brune trapue. L’eau et le lait de noix de coco sont également populaires en Jamaïque, et l’eau du robinet est potable.

Où manger en Jamaïque?

Chose certaine, une grande partie de la culture culinaire de la Jamaïque se trouve dans les rues. En effet, on trouve plusieurs des meilleurs plats jamaïcains dans les casse-croûte au bord des rues. Ne laissez pas leur apparence vous effrayer, car la nourriture qui y est préparée est sans danger, et délicieuse, en plus. Et ne soyez pas déconcerté par l’absence d’écriteau, certains casse-croûte n’ont ni adresse permanente ni nom!

La chèvre au cari est un aliment de base de la nourriture vendue dans les rues ainsi qu’un repas populaire, surtout pour les fêtes. En fait, on dit que c’est dans une fête locale dans une cour arrière que ce plat est le meilleur! Dans les festivals et les carnavals, ce sont souvent des experts venus pour l’occasion qui préparent ce plat à la perfection. Si votre visite ne coïncide pas avec un grand événement, vous pouvez aller au restaurant Moby Dick, à Kingston, également reconnu pour sa recette.

Si vous souhaitez rester à votre complexe pour manger, vous trouverez plusieurs excellents choix d’établissements. Le restaurant Sugar Mill est reconnu pour ses cuisines antillaise et internationale, et il est situé dans un moulin restauré datant du 17e siècle, au complexe Half Moon de Montego Bay. Pour goûter aux meilleurs ingrédients locaux, incluant les fruits de mer de la région et des aliments frais, le restaurant Jake’s Country Cuisine au Jake’s Hotel est un arrêt obligatoire sur la côte sud. La nourriture y est délicieuse, mais vous devez y aller pour la vue depuis le restaurant, qui est tout simplement à couper le souffle, de jour comme de nuit.

Si vous séjournez à Ocho Rios, une visite au Bizot Bar est un incontournable à la fois pour la nourriture jamaïcaine et américaine. Vous pouvez également prendre votre repas dans votre chambre ou profiter d’un souper privé à l’extérieur dans un magnifique pavillon, l’endroit idéal d’où admirer les couchers de soleil en sirotant un cocktail.

Scotchies est également un établissement de choix pour manger à Montego Bay. Situé sur Falmouth Road, ce restaurant est reconnu pour son poulet et son porc à la jamaïcaine, ainsi que pour son pain « festival ». Il existe deux autres Scotchies en Jamaïque, soit à Kingston et à Ocho Rios; vous êtes donc certain d’en trouver un près d’où vous séjournez. Le Houseboat Grill est également un arrêt obligatoire à Montego Bay : vous y vivrez une expérience de détente et de plaisir culinaire inoubliable.

Négril est le paradis jamaïcain des amateurs de cuisine. Le Rick’s Café est reconnu comme l’un des meilleurs bars au bord de la plage du monde entier. Ouvert depuis 40 ans, il est populaire autant auprès des touristes que des habitants de l’île. L’endroit est toujours bondé grâce à la musique en direct tous les soirs et aux magnifiques couchers de soleil. Zimbali’s Mountain Cooking Studio a été décrit comme « une expérience incontournable en Jamaïque », et son menu est composé notamment de fruits organiques provenant de leur jardin. 3 Dives et Murphy's West End Restaurant font également partie des endroits à visiter pour la cuisine jamaïcaine authentique. Enfin, The Caves est une expérience à ne pas manquer à Négril : oui, vous pouvez manger dans une grotte éclairée aux chandelles! Vous pouvez également manger à une table face à la mer et goûter au Cliffhanger, le cocktail signé The Caves, et à des mets allant du poulet à la jamaïcaine au mesclun tropical.

Le Devon House Ice Cream, à Kingston, est considéré comme l’un des meilleurs endroits au monde où savourer une glace. Ce bar laitier offre 27 saveurs de glace, incluant une glace à base de bière appelée Devon Stout. À goûter à tout prix! Vous trouverez également des comptoirs partout en Jamaïque.

Certains restaurants ajoutent une taxe de service à la facture en plus de la taxe de consommation générale de 16,5 %. Les devises américaines et jamaïcaines sont acceptées dans la plupart des établissements.

Cuisiner à la jamaïcaine à la maison

À votre retour de la Jamaïque, vos papilles gustatives redemanderont certainement de ces plats jamaïcains traditionnels épicés. Plusieurs livres de cuisine, tels The Real Taste of Jamaica et Traditional Jamaican Cookery, donnent des conseils et proposent des solutions pour reproduire des plats jamaïcains traditionnels à la maison.

Les ingrédients vendus au Canada varient selon les régions et les saisons, mais de plus en plus de produits traditionnels jamaïcains sont vendus ici. Ne vous inquiétez pas si vous ne trouvez pas certains ingrédients, puisque plusieurs recettes, comme ces recettes d’akée et de poisson salé séché, ont été adaptées pour l’Amérique du Nord afin de vous aider à les reproduire à la maison avec les ingrédients que vous pouvez vous procurer.

Le poulet à la jamaïcaine est le plat le plus difficile à reproduire, en partie à cause d’un barbecue non adapté. Cependant, si vous avez accès à un barbecue au charbon, cette recette de poulet à la jamaïcaine est un incontournable, surtout pour sa sauce barbecue jamaïcaine! C’est là le plus près des recettes authentiques dont vous vous approcherez, à moins que vous ne convainquiez un natif de vous donner sa recette familiale! Ne manquez pas de ramener à la maison un peu d’assaisonnement jamaïcain Walkerwoods pour créer vos propres repas « jerks » à la maison.

Baril de cuisson du poulet Jerk

Une bière Red Stripe froide, en vente dans certains endroits au Canada, est essentielle pour apaiser les papilles avec un plat de poulet à la jamaïcaine épicé!

Bon appétit!

Crédits photos :

"Jerk chicken with red beans and rice" par Clint McMahon sous license CC BY 2.0

03 juin

By

6 petits paradis à découvrir en Jamaïque

3 juin, 2014 | By |

La culture incroyable, les plages superbes, les récifs colorés et les jungles luxuriantes de la Jamaïque en font une destination insulaire des plus parfaites pour toute personne qui cherche à s’évader, se détendre et à vivre quelque chose de nouveau. Cette île antillaise est populaire auprès des personnes en croisière et en lune de miel, ainsi, les complexes hôteliers, sports nautiques et autres services touristiques y abondent. Pourquoi les Canadiens aiment-ils autant la Jamaïque? Peut-être que c’est à cause de la délicieuse cuisine antillaise? Ou la beauté naturelle de l’île? Ou parce que la culture jamaïcaine est si unique, en comparaison avec Cuba, la République dominicaine ou le Mexique? Si c’est la première fois que vous voyagez en Jamaïque, choisissez une partie de l’île qui répond le mieux à vos besoins, déterminez les activités que vous ne voulez absolument pas rater et cherchez les options auxquelles vous n’aurez peut-être pas pensé.

Plus

28 août

By

Se sentir chez soi au Sandals Royal Plantation

28 août, 2012 | By |

Je viens de revenir d’une autre incroyable expérience en Jamaïque. C’est ma première visite de l’année et comme d’habitude, j’ai séjourné au splendide hôtel Sandals Royal Plantation. Du moment que je suis descendue de voiture, j’ai immédiatement eu l’impression d’être de retour chez moi, avec les sensations de détente et de bien-être qui y sont associées. L’enregistrement s’est fait sans tarder, puis je me suis dirigée vers ma chambre où on m’avait déjà servi un verre de bière au gingembre, ma boisson préférée!

Plus

21 août

By

Séjournez avec style au Sandals Grande Riviera Beach & Villa Golf Resort

21 août, 2012 | By |

Évadez-vous au paradis du chouchoutage grâce aux suites en bordure de mer.  Venez Admirer les magnifiques vues à flanc de montagne sur la mer des Caraïbes au Sandals Grande Riviera Beach & Villa Golf Resort.

Plus